Projet de loi européenne

Voilà une première victoire, c'est une énorme avancée. Merci Messieurs Vannson et Bonnot de nous soutenir dans notre combat.

 

La Commission des Affaires européennes a adopté hier à l’unanimité la proposition de résolution européenne relative à la maladie de Lyme, que j’avais déposé avec mon collègue Marcel Bonnot (Député du Doubs) il y a quelques semaines.

Il y a quelques jours la Commission m’avait désigné rapporteur de ce texte. A cette occasion, j’ai souhaité réaliser un certain nombre d’auditions (avec des associations de malades ainsi que des praticiens spécialistes du sujet) et procéder à quelques ajustements au niveau de la rédaction du texte.
D’une manière générale, l’objectif de ce texte vise à permettre une véritable prise en considération de la maladie de Lyme au niveau européen, en s’appuyant sur trois axes principaux : la surveillance de la maladie, la recherche ainsi que la prévention. 

Toutefois, je suis bien conscient que cette résolution ne règlera pas l’ensemble des problèmes que rencontrent les malades. En effet, les compétences de l’Union européenne sont limitées en matière de santé publique. C’est la raison pour laquelle, je souhaite, avec plusieurs de mes collègues déposer une proposition de loi prochainement afin d’aborder les aspects de cette maladie qui relèvent du droit national. Je pense notamment aux questions liées à la reconnaissance, à la prise en charge et aux traitements de cette maladie.

Je reste donc mobilisé plus que jamais sur le sujet.

La Commission des Affaires européennes a adopté hier à l’unanimité la proposition de résolution européenne relative à la maladie de Lyme, que j’avais déposé avec mon collègue Marcel Bonnot (Député du Doubs) il y a quelques semaines.

Il y a quelques jours la Commission m’avait désigné rapporteur de ce texte. A cette occasion, j’ai souhaité réaliser un certain nombre d’auditions (avec des associations de malades ainsi que des praticiens spécialistes du sujet) et procéder à quelques ajustements au niveau de la rédaction du texte.
D’une manière générale, l’objectif de ce texte vise à permettre une véritable prise en considération de la maladie de Lyme au niveau européen, en s’appuyant sur trois axes principaux : la surveillance de la maladie, la recherche ainsi que la prévention.

Toutefois, je suis bien conscient que cette résolution ne règlera pas l’ensemble des problèmes que rencontrent les malades. En effet, les compétences de l’Union européenne sont limitées en matière de santé publique. C’est la raison pour laquelle, je souhaite, avec plusieurs de mes collègues déposer une proposition de loi prochainement afin d’aborder les aspects de cette maladie qui relèvent du droit national. Je pense notamment aux questions liées à la reconnaissance, à la prise en charge et aux traitements de cette maladie.

Je reste donc mobilisé plus que jamais sur le sujet.


Ajouté le 02/07/2014 par Emmanuelle Martin -