Mauvaises nouvelles pour les marcheurs en forêt: les tiques qui sont infectés par des agents pathogènes de la maladie de Lyme, tiennent mieux la sécheresse et le froid que leurs congénères non infectées. Les bacteries modifient leur comportement

Les résultats suggèrent que les bactéries étaient comme un dopant pour les tiques, écrit l'université. Cela donnerait une meilleure chance aux tiques infectées de sucer le sang, qui, à la lumière du changement climatique n'est pas une perspective très encourageante en particulier,cet hiver .


Ajouté le 14/09/2013 par erika -